Lycée de l'Image et du Son d'Angoulême

TOUS DES OISEAUX THEATRE

3 janvier 2021

Présentation des élèves de spécialité théâtre… à huis clos, sans public extérieur, mais le travail continue !

Travail réalisé avec Elie Triffault, comédien et metteur en scène

Note d’intention rédigée par Alix, et affiche réalisée par Solène

durée environ une heure 

Tous des Oiseaux, sorte de « Roméo et Juliette », pièce jouée par la spécialité théâtre de terminale est adaptée de la pièce originale écrite par Wajdi Mouawad en 2017. Sur fond de conflit israélo-palestinien, elle pose les questions de la séparation, de la différence, de l’amour et surtout de l’identité. Des identités intimes et collectives. C’est une épopée qui sépare et unit à la fois, elle est explosion autant que découverte. Le territoire, les racines sont des fils importants et  rejoignent l’idée de la quête identitaire. Comment se définit-on ? Par le territoire et le passé ? Par les rencontres et l’espoir ? Et qu’en reste-t-il une fois que tout a explosé, que chacun est allé au bout ? A l’histoire de la famille juive d’Eitan, se superpose celle d’Hassan Al Wazzan, diplomate marocain du 15ème siècle, et celle de la légende de l’oiseau amphibie, cet oiseau qui veut découvrir les fonds marins et les poissons, quitte à se sacrifier… L’intrigue, qui se passe en 2017, alterne entre souvenirs et moments présents ; elle ne se déroule pas dans l’ordre chronologique, elle suit les souvenirs de Wahida, qui rencontre Eitan à la Bibliothèque universitaire de New York. Leur coup de foudre va les mener sur les traces de leurs parents et de leurs origines à la frontière israélo-palestinienne.  

Distribution des rôles

Wahida, jeune femme arabe occidentalisée : Léa, Alice, Morgane, Agathe, Mayliss. 

Eitan, étudiant chercheur, féru de génétique, fils de Norah et de David, petit fils de Leah et d’Etgar : Alexandre, Anthony, Justin. 

David, le père d’Eitan, rigide et fermé sur ses opinions, qui refuse d’accepter Wahida dans la famille : Eliott et Louis. 

Etgar, le grand-père attentionné et généreux, ancien militaire et ex-mari de Leah, la grand-mère : il est parti vivre en Allemagne avec David adolescent, laissant Leah seule. Emeric. 

Norah, la mère rigide et blasée qui a l’impression de revivre sa propre histoire ; femme de David : Flavie, Kaelyg (ensemble) et Bérénice. 

Leah, la mère de David, froide et seule, qui s’est sacrifiée parce qu’elle voulait dire la vérité à son fils David : Clara-Marie et Camille. 

Wazzan /  Mohamed le Peseur /  Hassan, diplomate marocain aux identités multiples sur qui Wahida fait sa thèse, apparaît au début et à la fin, sorti des souvenirs, de l’histoire, des livres et de la tête de Wahida. Il raconte la légende de l’oiseau amphibie :Ludivine, Lucie, Solène et Samantha (ensemble) et Victor 

Eden, la miliaire en mal de rencontres, de douceur et d’amour :Alix. 

Violon – Kaddish début et fin de la pièce – Morceau klezmer joué : Di schwartze Nakht / Nuit Noire :Julien, du groupe Zabalka.

Comments are closed.

Article précédent
«
Article suivant
»