Lycée de l'Image et du Son d'Angoulême

Un proviseur en colère !

28 septembre 2017

Puisque la poubelle débordait régulièrement devant le LISA, j’ai demandé que la ville accepte d’en ajouter, ce qui a été fait. Elles auront tenu moins d’une journée avant d’être endommagées ce qui est déjà consternant. Mais pire, malgré la présence de ces poubelles supplémentaires, les déchets sont aussi nombreux par terre.

Certes, tous les déchets ne sont peut-être pas du fait des élèves, mais globalement, ceux qui boivent et mangent sur les marches du LISA sont élèves du LISA. Je pensais avoir compris que les élèves du LISA avaient des valeurs écologiques et citoyennes. Me serais-je trompé ?

Car ce n’est ni écologique ni citoyen de laisser ses déchets à terre après avoir consommé. C’est d’abord signe d’un mépris évident pour ceux qui nettoient derrière vous et cela, comme citoyen et comme proviseur, je ne peux l’accepter !

C’est ensuite un mépris évident pour l’environnement et de la même façon, comme citoyen et comme proviseur, je ne peux l’accepter.

Je vous demande donc poliment mais fermement de respecter votre environnement, ceux qui l’entretiennent et notre cadre de vie à tous. Vous consommez, vous jetez A LA POUBELLE. Vous voyez quelqu’un ne pas le faire, prenez vos responsabilités et interpellez le/la pour qu’il/elle ramasse ses déchets, c’est notre responsabilité collective.

Vous valez mieux que cela j’en suis persuadé, merci de vous ressaisir immédiatement pour mettre fin à cette dérive inacceptable. Je préfère nettement les élèves du LISA quand ils participent volontairement à une collecte des déchets pour nettoyer le quartier que lorsqu’ils sont ceux qui souillent leur propre espace !

A bon entendeur…

PS : et oui, je suis en colère, vous m’avez habitué à bien mieux que cela, donc réagissez !

Action volontaire des élèves du LISA pour nettoyer le quartier, juin 2016

Action volontaire des élèves du LISA pour nettoyer le quartier, juin 2016

article à retrouver ici : http://www.angouleme.fr/proprete-urbaine/jeunes-angoumoisins-sengagent-rendre-ville-propre/

Comments are closed.